Le Petit Prince autour du Monde … Voyage vers l’Essentiel …


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 04 – Les Canaries.

La suite de notre voyage ………..

Pour retourner au menu - cliquez ici !!

… nous retrouver sur notre nouveau blog - suivez nous : http://lepetitprinceenorbite.unblog.fr

 

A bientôt !


Les Canaries

    L’archipel des Canaries est situé à environ 250 NM au Sud Ouest de Madère, à quelques 70 NM à l’Ouest des cotes marocaines les plus proches … Cette région autonome espagnole est principalement constituée de 7 îles et de 2 provinces : à l’Ouest, la province de Tenerife, qui regroupe Tenerife, Gomera, La Palma et El Hierro ; à l’Est, la province de Gran Canaria qui regroupe Lanzarote et enfin Gran Canaria et Fuerteventura, que nous n’avons pas pris le temps de visiter malgré nos 4 à 5 mois passés dans l’archipel.059carteatlantique1.jpg  086cartearchipelcanaries.jpg

Tenerife

Tenerife ….

3 jours de navigation nous séparent de Madère.

C’est la pétole, la mer est d’huile. Sur Tenerife, le mont Teide, plus haut sommet d’Espagne avec ses 3800 m, nous nargue depuis une journée alors que nous n’apercevons toujours pas les cotes de notre destination : Gran Canaria.

Une tortue vient malencontreuseme nt se prendre dans notre ligne de traîne,

Ca ne suffit pas à nous distraire … Les oiseaux, les paysages et les rencontres de l’arrivée se font sentir.

Et pourquoi pas Tenerife ?   

Ou comment arriver à 10 h du soir dans une marina aux pontons verrouillés …

Ou encore, comment faire la connaissance de Litte, adorable, qui en chemise de nuit, sort de son bateau et nous confie ses clés du ponton.

L’escale. Bonheur des rencontres …

Découverte de paysages aussi … Le Teide et son vaste champ de lave aux multiples couleurs, noire, rouge, blanche, recouverte parfois d’un semblant de végétation …

087teide.jpg 088champdelavetenerife.jpg

Découverte de sa capitale aussi, Santa Cruz, métropole à l’occidentale, plus grand centre commercial piétonnier d’Europe.

Loin des complexes où sont regroupés tous les touristes, paisibles mouillages où les surfers viennent pourtant allécher Franck à l’heure du petit déjeuner ou du dîner …

    089auditoriumsantacruztenerife.jpg 090mouillagecalheta.jpgMais Tenerife restera surtout synonyme d’une étonnante rencontre : celle avec des globicéphales.Ces cétacés cousins des orques, nous ont suivi pendant plusieurs heures, observant ces drôles de silhouettes qui avaient l’air au moins aussi intriguées qu’eux …Harmonie, Beauté, Emotion …

    091globi.jpg 092globo.jpg 

    Mais les Canaries, c’est aussi ça : Des effets Venturi de folie créés entre des îles rapprochées au relief élevé.  

    Ce fut le cas notamment entre Tenerife et la Gomera : Calme plat pendant l’observation des globicéphales, suivi un quart d’heure après, de plus de 50 noeuds de vent (près de 100km/h) … nous obligeant même à faire demi tour !!

    093alacool.jpg 094avisdetempeteauxcanaries.jpg


Gomera

         Bien méritée …

    La Gomera s’offre enfin à nous, après une lutte contre des éléments déchaînés qui dura près de 3h … De ses sommets d’où des avalanches de nuages déferlent, nous apercevons Tenerife et son mont Teide … ou encore, se détachant telle un nuage, la paisible île de La Palma …  095teidedegomera.jpg 096lapalmadegomera.jpg

     Notre escale beaucoup trop courte nous laissera quand même l’occasion d’admirer des paysages superbes et variés, entre une terre très sèche et par endroits très cultivée …

    Mais l’envie est grande de nous rendre au Bout du Monde … El Hierro nous attend …

    097gomeraseche.jpg 098gomeraverte.jpg


Hierro

    El Hierro …Ile connue la plus à l’Ouest, à la déclinaison magnétique nulle à l’époque, El Hierro fut considérée comme le Bout du Monde connu jusqu’à la fin du 15ème siècle … A sa pointe Sud, la Restinga, se trouve un véritable sanctuaire sous marin, un des plus beaux sites de plongée en Europe, avec ses requins marteaux notamment …

    Assez d’arguments pour les plongeurs et tour du mondistes que nous sommes, pour outrepasser les mises en garde de nos voisins de ponton.

    « La navigation retour est difficile, il n’y a pas de mouillage vraiment protégé et les ports sont mal abrités » nous avait on dit …

    Après une navigation tranquille depuis Gomera, nous arrivons au coucher du soleil au port de la Estaca. Fermé aux voiliers pour cause de travaux. La nuit tombe, nous cherchons alors une petite baie, la baie de la Tranquillité, où nous mouillons après plusieurs tours de reconnaissance à la lueur de la lune, à 30 m de la plage, où rochers et fond pas trop profond nous permettent de jeter l’ancre.

    Au matin, ô surprise, nous sommes entourés d’un paysage superbe et hostile, aux montagnes abruptes …

    Nous levons l’ancre pour une navigation d’une heure qui doit nous permettre de rallier le fameux port de la Restinga plus au Sud, où des infos sur les sites de plongée nous attendent …

    Au port, nous décidons de nous amarrer à un quai en pierre, n’ayant pas la place de mouiller. Mais le ressac fait sa loi.

    Douloureux bruit du bateau qui tape contre le quai. Les pare battages éclatent les uns après les autres. Au bout d’un quart d’heure, après avoir posé le balcon avant sur le quai et incrusté le rail de fargue de notre voilier de graviers d’El Hierro, nous sautons littéralement à bord et fuyons cet endroit maudit.

    Calmés, l’envie de plonger plus vraiment présente à nos esprits, nous cherchons un mouillage abrité où nous oserions laisser le bateau seul.

    En vain, les plages indiquées sur les cartes ne sont que successions de petites falaises rocheuses.

    On passe le fameux phare du Bout du Monde qui nous offre des paysages magnifiques et hostiles.

    On jette l’éponge. On n’en verra pas davantage d’El Hierro.

    Notre navigation d’une heure se transforme finalement en un marathon d’une journée qui là encore tiendra ses promesses … pour rejoindre La Palma.

    099hierro.jpg 100leboutdumonde.jpg


La Palma

      La Palma ….

      Décidément les navigations dans l’archipel des Canaries s’avèrent sportives …

    D’El Hierro, 1 journée à se battre contre les éléments. Toujours un quart d’heure de retard. On envoie la toile, ça y est, le vent monte. On l’affale, on met le moteur, Franck implore de le laisser dormir une heure, voilà qu’au bout de 10 minutes, Maïa, à 2500 tours moteur et 1,5 noeud de vitesse, sous les trombes d’eau et 40 noeuds de vent est obligée de le réveiller …Oui, la navigation entre Hierro et la Palma a tenu les promesses qu’on nous en avait faites. Un vent qui change d’intensité et de direction sans cesse. Des manoeuvres à n’en plus finir, sans relâche,- Combien ? Une quarantaine en 24h ? Probable – à en arriver même à des techniques de régate pour garder un peu de puissance. Pourquoi tant de changements ? Peut être parce que nous sommes sous le vent de l’île, qu’il y a un retour de Sud, un phénomène de brise thermique et un effet Venturi ?

    C’est littéralement épuisés que nous arrivons au port de Tazacorte, côte Ouest de La Palma.

    Heureux d’arriver sur cette île qui dès le premier regard nous a paru un hâvre de paix. Contraste par rapport à l’enfer d’El Hierro ?

    101tazacorte.jpg 102bananeraiestazacorte.jpg

    La Palma, accueillante.

    Ses bananeraies dans chaque jardin. Ses rues propres, son architecture authentique. Ses places de village où se retrouvent petits et grands tous les soirs. Ses habitants qui s’interpellent d’un bout à l’autre de la rue. La Palma respire la Vie, le bien-être.

    Est ce cette raison qui pousse notamment beaucoup d’allemands à s’y installer ? A l’image de Karl, au choix de vie plutôt drastique : ancien banquier qui s’installe dans les hauteurs de la Palma, y achète une concession d’eau éternelle et cultive les produits dont il s’alimente ou qu’il échange contre un peu de poisson ou des crevettes …

    Karl, c’est aussi le coeur sur la main. A peine l’a t-on connu, qu’il nous offre des bananes séchées, des crevettes, des kilos d’avocats, nous propose de visiter l’île avec lui …

      103eglisetazacorte.jpg 104tazacorte.jpg 

    La Palma, c’est aussi une île très volcanique, qui d’ailleurs a vu la dernière éruption des Canaries, en 1971.

    Petits dômes ou énormes cratères (27 km de diamètre, le plus grand au monde) déjà recouverts de forêts de pins, en parsèment le territoire, offrant là encore de superbes randonnées par delà les nuages …

    Nous n’aurons qu’un regret : celui d’être passés un peu à coté de ce qui est probablement la plus belle île des Canaries …

    Car un avion nous attend à Tenerife, il nous faut partir …

    Alors comme à chaque préparation de navigation, l’heure est à la cuisine, où sont concoctés pain, tarte au citron ou autre gratin de patates douces pour les quelques 24 h de nav’ qui nous attendent …

    105lapalmadanslesnuages.jpg 106preparationdenav.jpg


Lanzarote

    Lanzarote …
    Lanzarote, l’île aux volcans.
    Lanzarote, l’île de nos potes.
    Lanzarote, l’île où on s’est sentis « Chez nous ».
    Qui a dit un jour qu’il n’y avait rien à y voir n’a rien compris …
    Cette île recouverte de volcans et pour une bonne part (le quart), de lave, offre des paysages surprenants.
    Rien d’étonnant pourtant vu l’énorme cataclysme qui l’a frappée 6 années durant dans les années 1730 … Une trentaine de volcans sortirent de terre, accompagnés d’éruptions à n’en plus finir, à ensevelir une dizaine de villages sous la lave et à repousser le rivage de 8 km à l’Ouest.Lanzarote, paradis du géologue, qui pourra étudier l’évolution de volcans récents ou vieux de millions d’années, ou ressentir l’Epée de Damoclès qui pèse sur cette île où l’activité volcanique est bien présente, là, à quelques mètres sous terre, dég ageant une chaleur intense, brûlant tout ce qui s’approche.Lanzarote, c’est le Parc National de Timanfaya avec ses montagnes de feu …107timanfaya.jpg 108volcanslanzarote.jpg   

    … le volcan écroulé d’El Golfo ou les « baigoires naturelles » …

     109elgolfo.jpg 110baignoireslanzarote.jpg 
     ou encore la Vallée de la Tranquillité, où les volcans sont recouverts de cendres volcaniques …Lanzarote, c’est aussi des villages authentiques de pêcheurs aux maisons blanches et sans toit, à l’architecture simple mais propre et uniforme qui rend les villages beaux et harmonieux …
     111valleetranquillite.jpg 112quemada.jpg
     … grâce notamment à l’influence de l’artiste Cesar Manrique, qui permit de préserver l’authenticité de Lanzarote jusqu’à il y a peu …Manrique, architecte par exemple de la somptueuse demeure d’Omar Shariff, qui se fond dans la lave …113lagomar.jpg

    Lanzarote, c’est aussi Arrecife, sa capitale agréable et accueillante, qui a vu son allure transformée dans les dix dernières années : rénovation de quartiers, plantation de palmiers, irrigation permanente indispensable mise en place …

    114arrecife.jpg 115portinterieurarrecife.jpg

    Arrecife, où nous avons passé pas mal de temps à travailler sur le bateau en prévision de notre départ proche pour le Cap Vert où nous comptions nous lancer dans le chartering …

    116portfermearrecife.jpg 125arrecifesurcharge.jpg

    Jusqu’à ce qu’un Anglais et un certain Julien nous en dissuadent …

    Julien, qui le jour de notre avitaillement pour le départ vers le Cap Vert, nous botte les f… et nous convainc de bosser à quelques milles au Nord d’Arrecife, à Costa Teguise, un des centres touristiques de Lanzarote …

    Julien, qui le jour même, nous envoie préparer le bateau … pour une sortie photos sous voiles …

    Julien avec qui le soir même on sort notre plaquette de pub … 

    Julien enfin, qui le lendemain, nous présente à tous ses amis sur place … nous ouvrant ainsi les portes de l’UCPA et autres clubs de planche …

    Que dire d’autre sinon un GRAND MERCI Julien ….

    117changementdedestination.jpg

    Le coup de boost était donné. Le Petit Prince fait sa pub, seul voilier dans la baie de Costa Teguise ..

    118mouillagecostateguise.jpg 119costateguise.jpg

    … au beau milieu du spot de planche !!

    Car Lanzarote est le Paradis du fun Boarder quand il y a du vent – côte Est … … mais aussi du surfer quand il n’y en a pas – Famara, côte Ouest …

    120costateguisefunboard.jpg 121famara.jpg

    Et voilà le résultat …

    Au bout d’une semaine, notre campagne de pub portait ses fruits …

    Charter voile, charter plongée … ou comment comprendre qu’il y a toujours moyen de gagner sa vie …

    122charter.jpg 123charterplongee.jpg

    Ce serait un crime de parler de Lanzarote sans parler de notre bande de copains qui nous a un peu donné l’impression que pendant ces 3 mois à Lanzarote, on était « Chez nous » …

    Alors merci à tous, pour les soirées en mer, à terre, ou autre guet-apens, pour les journées mythiques, pour les sessions surf ou planche entre potes pour les uns et débutants pour les autres … pour les visites de Lanzarote, pour le mini-malibu qui nous accompagne aujourd’hui, bref, pour votre amitié qui nous a donné bien du mal à partir …

    124soireecostateguise.jpg 126mytheagraciosa.jpg


Graciosa

    Graciosa … Le Mythe !On nous en avait tant parlé …Cette petite île cachée derrière les abruptes falaises du Nord de Lanzarote, est un véritable joyau …Son petit port, coloré et adorable, aux rues de sable et aux maisons bleues et blanches … 

    127portgraciosa.jpg 128lasociedadgraciosa.jpg  

    L’absence ou presque de véhicules – en témoigne cet embouteillage dans les dunes …

    129ruegraciosa.jpg 130embouteillagegraciosa.jpg

    L’accueil de ses habitants décidément bien à la cool … – Graciosa, l’île où le temps s’arrête -, 131velograciosa.jpg 132velo2graciosa.jpg Ou encore, ses paysages à couper le souffle avec les falaises de Lanzarote comme toile de fond …… en font tout le charme …

    133graciosa.jpg 134graciosamontagne.jpg

    ou presque …

    Car Graciosa et sa vague de la Concha est aussi le paradis du surfer …

    Même si des fois, LA vague oublie d’être au rendez vous …

    Pas grave, on en a bien profité quand même …

    On a bien rigolé …

    … et aussi bien halluciné devant ce qui fut pour nous, un des plus beaux mouillages qu’il nous ait été donné de voir, plus beau même que ceux des Grenadines : eau turquoise, plage de sable blanc, montagne rouge flamboyant d’un coté et îlots d’Alegranza et Montana Clara de l’autre …

    136sketchsandrinegraciosa.jpg 135lavaguegraciosa.jpg

    Bref … une journée mythique, à la cool, entre potes … qui restera longtemps gravée dans nos mémoires …

    Merci Eric, Sandrine, Cécile et les Vera Cruz …

    137potesgraciosa.jpg 126mytheagraciosa1.jpg


Bienvenus à Bahías de Huatulco |
LA VIE A MALTE |
mauritanie 2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous à Vancouver
| Le Pépito Tour
| Tours Circuit Excursion Aga...