Le Petit Prince autour du Monde … Voyage vers l’Essentiel …


Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie 05 – Le Cap Vert.

La suite de notre voyage ………..

Pour retourner au menu - cliquez ici !!

… nous retrouver sur notre nouveau blog - suivez nous : http://lepetitprinceenorbite.unblog.fr

 

A bientôt !


Le Cap Vert

    L’archipel du Cap Vert est situé à près de 800 NM au Sud Ouest des Canaries et à un peu plus de 300 NM au large du Sénégal.Cette république indépendante depuis 1975 regroupe une dizaine d’îles principales, dans le sens des aiguilles d’une montre : Santo Antao, Sao Vicente, Santa Luzia, Sao Nicolao, Sal, Boavista au vent, Maio, Santiago, Fogo et Brava sous le vent.Surprenant Cap Vert dont nous n’aurons le temps, en 2 mois, de n’en visiter que les îles au vent. Mais déjà, que de contrastes … de paysages, de fertilité, de couleurs des gens de la terre de la végétation. Que de belles rencontres. Quel étonnement à trouver des Cap Verdiens parlant français au milieu de leurs champs de canne à sucre … car pour la moitié d’entre eux le salut est dans l’expatriation, histoire d’envoyer de l’argent à leur famille restée au pays … d’où la Saudade, qui  exprime à travers leur musique, leur nostalgie et leur espoir du retour …

    Cap Vert, tu resteras dans nos coeurs ………

    059carteatlantique2.jpg 145archipelcapvert.jpg


Sal

    Sal … ou l’île aéroport …Serais je de ceux qui disent qu’à Lanzarote il n’y a rien à voir ?Sal, c’est 2 routes, 3 villages dont un pour touristes, et un aéroport international. Et puis, rien.

    Sal, c’est une curieuse succession de dunes identiques, telles des chateaux de sable démoulés l’un à coté de l’autre.

    Sal pour les touristes, c’est Santa Maria, haut lieu du windsurf et de la plongée …

    Pour d’autres rencontres de voyage, Sal aura été une étape de fête et de rencontres …

    Mais pour nous, elle restera surtout une île très mal abritée par coup de sud … ou comment se trouver là où il ne faut pas au mauvais moment.

    1,5 m de creux au mouillage de Palmeira, 45 noeuds de vent étalés au moteur aux cotés de tous les autres voileux pareillement anxieux pour leur bateau, une plage menaçante 50 m derrière le Petit Prince, l’image de ces voiliers qui ont l’air en navigation au mouillage … ou encore un guindeau explosé pour avoir tenté de changer de place …

    Non, Sal ne nous laissera pas un souvenir impérissable … même si elle donne lieu à de belles retrouvailles si longtemps attendues …


Boavista

Boavista l’Africaine ….

Le Cap Vert, terre de contrastes …. et de dépaysement !

Nous voici en Afrique. Normal, c’est l’île qui en est le plus proche.

Boavista et ses dunes de sable, ses savanes, ses oasis, sa rocaille, et puis, ses habitants à la couleur si noire …

Boavista et ses plages de sable blanc à perte de vue, ou encore, son extraordinaire mouillage sur fond d’eau turquoise, dans l’énorme baie de Sal Rei, à l’Ouest.

Sal Rei, spot de planche et de kite, dégotté par un ex-champion de windsurf, François Guy , qui en a fait son petit paradis … et qui accueille les plaisanciers avec simplicité et sympathie sous le toit de ce qui est probablement l’infrastructure touristique la plus développée de l’île …

146mouillagesalrei.jpg  147francoisguy.jpg       

Sal Rei et son petit port, souvent bordé de vendeuses de poissons, mais aussi de nombreuses banderoles de prévention contre le sida ou pour une campagne de vaccination …

Sal Rei, minuscule village mais pourtant capitale de l’île … où il fait bon se ballader et siroter un verre … d’eau … tant le soleil tape …

148portsalrei.jpg 149potsalrei.jpg 

Boavista se visite en 4×4 … et malgré tout, des fois, on n’est pas très fiers … entre enlisement dans le sable et cascade au milieu des rochers …

Mais avec un peu de persévérance, elle dévoile ses trésors …

Au bout d’une piste, au bout du monde, la carcasse sinistre du Santa Maria, échoué là en 1968 comme plus d’une centaine d’épaves qui jonchent la cote nord est, victimes … de la famine … poussant les habitants à induire les bateaux en erreur à coup de lanterne, pour en piller la cargaison …

151plagesantamaria.jpg 150epavesantamaria.jpg

Boavista, c’est un réseau de pistes mal entretenues, qui voient bien souvent davantage d’hommes à dos de mulet qu’au volant d’une voiture … et qui traversent des paysages surprenants, au goût d’Afrique.

152surlapiste.jpg 153paysageboavista.jpg

Des villages perdus, au milieu de rien, entourés de rocaille. Comment peut on y vivre. 4h de 4×4. Combien à dos de mulet ?

154boavista.jpg 155villageboavista.jpg

 Et puis … au bout de la route ………. Le Paradis.

La reconnaissez vous ?

Elle s’appelle Ervatao.

156ervatao.jpg


Sao Nicolau

    Sao Nicolau …Une des îles fertiles et vertes du Cap Vert.Très belle et parfois vertignieuse, mais aux paysages toutefois moins marqués que sa grande soeur Santo Antao …Son petit port, Tarrafal, nous accueille après une nav’ musclée depuis Santa Luzia. Nos petits gardiens d’annexe sont là, comme souvent au Cap Vert, qui nous demandent des stylos.Car les enfants ici sont très scolarisés, davantage même qu’en France.

    Ainsi, à travers l’île et même l’archipel, on croise des ribambelles d’enfants en uniforme, qui se rendent à pied à l’école la plus proche …

    157tarrafal.jpg 158ecoliersnicolau.jpg

    Sao Nicolau offre des paysages surprenants, tels ces dents abruptes, ces canyons qui s’ouvrent sur la mer ….

    159saonicolau.jpg 160canyonssaonicolau.jpg

    … ou encore, tel le cratère du Monte Gordo, à l’origine de l’île et qui est aujourd’hui un trésor de fertilité où maïs cotoie tabac et café …

    161dansmontegordo.jpg 162surmontegordo.jpg

    ou enfin, tels ces plages superbes, entourées de coulées de lave figées en des orgues parfaits …

    Mais voilà, une fois de plus, nous ne nous sommes pas donnés assez de temps sur cette île pour y creuser une quelconque relation avec ses habitants ….

    Décidément, il faudra qu’on repasse par là !

    163mouillagesaonicolau.jpg 164mouillagenicolau.jpg


Santa Luzia

    Santa Luzia …L’île déserte, l’île de Robinson ….Et pourtant, vision ô combien surréaliste (fond musical : Sergio Leone …) …
    Imaginez vous sur une île déserte. Il n’y a rien, pas d’habitation, pas de route, rien. Juste une plage, de la rocaille, de la montagne. Et 3 français qui débarquent d’un voilier.

    Et là, un noir qui arrive de nulle part, une bouée autour du cou, qui se dirige vers vous. Vous l’attendez. Ami ? Ennemi ? Que vous veut il ? Il arrive à votre niveau. Vous lui dites bonjour. Il répond à peine. Et passe son chemin.

    Cloués, vous vous retournez, le suivez du regard. Il s’éloigne, vers nulle part, disparaissant comme il est venu, à l’horizon …

    165mouillagesantaluzia.jpg 166lhallu.jpg

    Sèche et rocailleuse, il semble qu’elle ait quand même abrité quelque village de pêcheurs, charmés par ces paysages durs mais beaux ?

    167santaluzia.jpg 168santaluzia.jpg

    … ou par ses eaux turquoises et poissonneuses ?

    Car Santa Luzia est le paradis des pêcheurs au fusil et des plongeurs … qui soit ne savent pas ce que renferment ses eaux, soit n’en ont pas peur …

    Nous l’apprendrons plus tard …….. Santa Luzia et son îlot Zinho seraient un lieu de reproduction des requins tigres ……………….

    Il n’empêche, nous avons fait ici les premières plongées de notre tour du monde, et entre poissons multicolores, murènes, raies et langoustes, nous avons été comblés !

    169alainsnorkeling.jpg 170lebuplongee.jpg


Sao Vicente

Sao Vicente …

A part quelques escapades dans l’intérieur désespérément sec des terres, nous devons bien avouer que Sao Vicente s’assimile pour nous à Mindelo …

Mindelo qui, sous la protection du Monte Cara, cette montagne qui découpe un visage d’homme sur l’horizon, nous a accueillis en fanfare après une traversée express depuis les Canaries, qui nous a permis de découvrir comment vraiment faire marcher le Petit Prince au portant …. et de fêter nos retrouvailles tant attendues avec Lebu, avec seulement une semaine de retard ……..

On avait l’impression que c’était l’Afrique, qu’il n’y avait rien ……

Et pourtant, après un bon petit tour dans les îles au vent de cet archipel, force fut de constater que Mindelo, c’était l’Amérique ! …

171montecaramindelo3.jpg 182retrouvailleslebu.jpg         

Ici, les rues, quand elles ne sont pas in ondées par des pluies diluviennes comme ça s’est passé peu avant notre arrivée, sont plutôt propres, les bâtiments à l’architecture souvent soignée mais parfois délabrés ….

172mouillagemindelo3.jpg 173villemindelo3.jpg

Ici, c’est aussi des vendeurs de rue, des marchés dont celui aux légumes fraîchement arrivés de l’île d’en face, Santo Antao, à la terre fertile.

177mindeloventerue.jpg 178marchemindelo.jpg

Ici, pas mal d’enfants jouent dans la rue … alors quand l’occasion se présente de mêler les petits Cap Verdiens aux enfants des plaisanciers … pas d’hésitation !

Ainsi, cette initiative d’offrir à chacun de quoi dessiner et peindre pendant plusieurs jours … Des artistes en herbe …

Les enfants, qui malheureusement, bien souvent, comme les adultes, viennent quémander de l’argent.

Ici, les filles, mélange afro-brésilien, sont superbes. Mais revers de la médaille … 75% d’entre elles se prostituent occasionnellement …

Ici, arnaquer le touriste est un sport national. Ne pas se faire voler son annexe … pas de problème, payez lui un gardien … On n’est pas loin du racket organisé, mais au final, ça se passe bien …

Ici, le SMIC est à environ 60 euros. Et le kilo de tomates à 2 euros.

Difficile, avec cette différence flagrante de niveau de vie, de leur faire comprendre malgré tout, que sur nos bateaux quels qu’ils soient, ne poussent pas d’arbres à dollars ……..

174peinturemindelo.jpg 184divanmindelo.jpg

Mindelo, capitale culturelle du Cap Vert.

Mornas, saudade. La Nostalgie Cap Verdienne. L’espoir du retour.

Cesaria Evora. Tito Paris. Bana. Lura. Gabriela ;-) .Superbe !

On est malheureusement loin d’ avoir trouvé comme on le pensait, des petits groupes tous les soirs dans chaque bar de Mindelo… il semblerait que cela revienne trop cher aujourd’hui. Serait ce là le début du déclin culturel de la ville ?

C’est bête à dire, peut être, mais l’endroit le plus animé en était le Clube Nautico … tenu par un français, Jean-Marie, adorable. Musique tous les soirs, rencontres entre voileux ou avec des Cap Verdiens … Histoires de vie.

Le Clube Nautico, hâvre de paix.

Mais avec le départ de Jean-Marie pour d’autes horizons, en ce début d’année, c’est une partie de l’âme de Mindelo qui s’en va.

175clubnautiquemindelo.jpg 176lesiffleur.jpg

Ici, comme dans tout le Cap Vert, les eaux sont très poissonneuses. Il n’est pas rare de sortir des thons de 100 kgs, des thazards de 30 ou des marlins de 200 … C’en est à ce point que le Cap Vert est devenu un haut lieu de pêche au gros … C’eut été dommage d’en partir sans avoir profité d’une journée à bord de ces énormes bateaux à moteur à la puissance impressionnante, qui tracent un sillage énorme malgré la mer souvent agitée, tirant derrière eux des lignes sur lesquelles quelques amateurs au regard faussement détourné sautent, le coeur battant et l’excitation à son comble, dès le moindre signe de prise ……….

Merci Didier, Merci Gabriela … et Christophe et Véro sans lesquels nous n’aurions pu vivre ces moments mémorables ! 

On a bien pêché … et bien rigolé, pendant, et même après … Le pied !

179marchepoissonsmindelo.jpg 181wahoofranck.jpg

Après la pêche, la récompense ….

Festin de carpaccio de poissons entre amis …

Christophe, Véro, Jean-Marie, Didier, Gabriela … mais aussi Roberto, Tonio … Mindelo aura été avant tout pour nous le lieu où de nombreuses amitiés se seront nouées ….

183amiscapvert.jpg 185jeanmariemindelo.jpg


Santo Antao

Santo Antao …

L’île de la démesure. L’île de tous les superlatifs.

La plus belle. La plus abrupte. La plus fertile. La plus authentique.

Santo Antao, on y accède en ferry depuis Mindelo … par le Ribeira Paul au premier plan, plus typique, pour ceux qui ont envie de voir les Cap Verdiens se tenir la tête ou dormir en espérant ainsi ne pas vomir par mer plate, puis se ruer littéralement vers la terre ferme … ou par l’Armas, au second plan, plus select.

Mais arrivés à Porto Novo, sur la cote Sud, le spectacle est le même : cohue pour débarquer le fret éventuel, foultitude de taxis qui attendent là d’hypothétiques clients et nous alpaguent à chaque pas …

187cohueferry.jpg 188cohueferryarrivee.jpg                  

… Quelques minutes plus tard, nous empruntons la superbe route qui mène à Ribeira Brava, sur la cote Nord … A elle seule, elle vaut le détour …

Nous voici à la Cova de Paul. Ce cratère hyper fertile semble couper Santo Antao en 2 : pente douce et terre aride au Sud …

190cova2.jpg 189sudsantoantao.jpg

… relief vertigineux et paysage prospère, où tout pousse, au Nord …

191culturessantoantao.jpg 192cultures.jpg

Ce n’est pas pour rien que cette route est surnommée « route de corde » … Entièrement pavée, elle est entretenue en permanence, car c’est l’artère principale de l’île. 

195abrupt.jpg 196abrupt.jpg 

Santo Antao, avec ses cultures et ses villages, tels Fontainhas ici, accrochés à la montagne, est vraiment superbe. Difficile de ne pas faire le parallèle avec Madère … car là encore, nous avons trouvé un petit coin de paradis pour randonneurs … sans toutefois avoir vu la partie ouest de l’île qui ne manque pas d’intérêt apparemment …….

193paysageetcultures.jpg 194fontainhas.jpg

En chemin, des rencontres plus ou moins agréables …Des champs recouverts de ces mêmes criquets de 10 cm dont on avait déjà été bombardés pendant la traversée entre Canaries et Cap Vert, à 300 NM des cotes africaines … Là où on comprend les dégâts qu’ils peuvent occasionner ….Quelle hantise !

Des enfants rieurs et malins … curieux de se voir sur l’écran de notre appareil photo et espérant déjà, malheureusement, une pièce …

197criquets.jpg 198enfantssantoantao.jpg 

… ou encore des paysans qui à pied, trainent leurs récoltes.

Mais quelle surprise quand l’un d’entre eux, un jour, du fin fond de son champ de canne à sucre au beau milieu de l’île, s’est adressé à nous en français …. Oui, l’émigration est bel et bien pour eux un moyen de survivre …Autre vision hallucinante ….

Des pluies diluviennes lors du coup de Sud où nous étions à Sal, ont provoqué d’énormes éboulements de terrain. Sur plus de 500m, des blocs de pierre de 5m de haut tombés sur la route initialement pavée …

Pour la remettre en état, 5 personnes, mais 1 pioche … donc 1 seule qui bosse …… Pas gagné !

199paysan.jpg 200affaissement.jpg 

Promis, bientôt on arrête avec les hallucinations …

Juste celle ci, la dernière … Elle doit avoir 70 ans et se trimballe avec un moteur de 8 cv sur la tête …

Heureusement, il y en a quand même quelques uns qui sont bien à la cool …

Mais d’autres qui vivent dangereusement …

C’est le port de Punta do Sol, au Nord, où pourquoi nous avons préféré le ferry …….

Ici, les barques de pêche zigzaguent entre les rochers, arrivent dans le port, se font sortir de l’eau tirés par une corde au milieu des autres pêcheurs qui vident leurs poissons à même le sol, au grand bonheur des chiens et des chats du quartier … ou de ceux qui retirent leur moteur, car même entre collègues, visiblement, la méfiance est de rigueur …

 203portpontadosol.jpg 204entreeport.jpg 

Santo Antao est belle, mais les surprises, tel cet éboulement de terrain, qu’elle réserve aux randonneurs -dumoins à ceux qui sont courageux !- les prive parfois de l’apéro salvateur du soir ……..

205alainextenue.jpg 206reposmerite.jpg 

Un dernier clin d’oeil, car si Santo Antao est riche par rapport au reste du Cap Vert, il n’en demeure pas moins qu’au détour des chemins, on trouve par ci par là, des sacs de riz ou autre denrée venus d’aide humanitaire ou de subventions étrangères …

Alors, nous qui devions participer à une mission humanitaire avec Voiles Sans Frontières Suisse en Casamance au Sénégal, mais qui avons finalement décidé d’annuler à grands regrets, le hasard plaçant un de leurs bateaux juste à coté du nôtre à Mindelo, nous avons eu le bonheur de participer à une micro mission qui consistait à faire parvenir des livres et des cadeaux de Noël aux enfants de Santo Antao …

Merci Fred de nous avoir permis de le faire, et à bientôt pour d’autres missions …..

207vsf.jpg


Bienvenus à Bahías de Huatulco |
LA VIE A MALTE |
mauritanie 2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nous à Vancouver
| Le Pépito Tour
| Tours Circuit Excursion Aga...